Quelle sont les règles imposées aux sociétés pendant la COVID-19 ?

La pandémie due au coronavirus oblige tout le monde à changer son mode de vie, le port des masques est devenu plus que nécessaire, les poignées de mains et autres embrassades font désormais partie du passé.

Mais est-ce que le coronavirus a influencé l’environnement des sociétés ? Si oui, quelles sont les nouvelles règles que l’on a imposées aux sociétés pendant la pandémie de COVID-19 ? C’est ce que nous allons découvrir aujourd’hui.

Les règles sanitaires de base à respecter en entreprise

En entreprise comme à l’extérieur, il est obligatoire de respecter les règles sanitaires de base établies par l’Organisation Mondiale de la Santé.regles imposees societes covid19

En plus du lavage des mains fréquent, de la mise à disposition de gel hydroalcoolique, le port du masque et le respect de la distanciation physique sont primordiaux en entreprise. En cas de non respect des règles sanitaires, l’employé risque des sanctions et des avertissements.

Le port du masque obligatoire

Si l’employé se trouve dans un bureau individuel seul, il n’est pas tenu de mettre son masque. En bureaux partagés ou open space, le port du masque est obligatoire et ne doit en aucun cas être enlevé.

L’employé est également obligé de mettre son masque dans les véhicules de l’entreprise s’il est avec d’autres personnes.Notez qu’une visière en plexiglas ne remplace aucunement un masque, ce dispositif peut uniquement servir de mesure de protection supplémentaire en plus du masque.

La distanciation physique

La nouvelle version établie du protocole sanitaire des sociétés stipule que chaque employé doit avoir un espace qui lui permet de maintenir une distance suffisante d’au minimum un mètre de toute autre personne (clients, collègues, prestataires…).

Aussi, l’employeur est tenu de fixer une limite de personne qui peuvent êtres présente au même moment dans le même endroit, les salles de réunion par exemple, dans le but de pouvoir maintenir la distanciation physiques entre les employés.

Fixer un nombre maximal de salariés présents en société

Au début la pandémie, la réglementation limitait le nombre d’employés présents au même moment au siège de la société. Le nombre d’employés était proportionnelle à la surface résiduelle de l’espace de travail. Cette surface représente approximativement 80% de la superficie totale de l’établissement.

Par exemple, si la superficie totale d’une entreprise est de 300 m², l’espace résiduelle effectif sera de 240 m². Chaque employé doit disposer d’un espace équivalent à 4 m², cela fixe le nombre maximal d’employés présents au siège de l’entreprise à 60.

Cette mesure n’est plus d’actualité aujourd’hui. Selon le protocole sanitaire applicable à partir du premier septembre, l’employeur doit cependant veiller à ce que la distanciation physique soit respectée et doit définir une jauge indiquant le nombre d’employés pouvant occuper le même espace en même temps.

Le télétravail, est-ce toujours obligatoire ?

Lors du début de la pandémie de COVID-19, plusieurs employés sont passés en télétravail. Aujourd’hui bien que cela ne soit plus une mesure obligatoire, le télétravail est recommandé pour toute personne susceptible de développer une forme plus sévère du virus, les malades chroniques et les femmes enceintes par exemple.

Pour les métiers où le télétravail n’est pas une option, l’employeur doit veiller à la réorganisation du travail au sein de l’entreprise. Cela se fait de manière à éviter au maximum toute forme de regroupement ou croisement entre les employés, en particuliers ceux vivant avec des personnes ayant l’immunité faible.regles imposees societes covid19

Le nettoyage des locaux et des surface

Le Ministère du Travail a publié un protocole contenant de nombreuses dispositions en relation avec le nettoyage des locaux :

  • L’aération régulière des espaces clos est obligatoire, en particulier en dehors des heures de travail ;
  • les déchets à haut risque de contamination doivent être éliminés dans des poubelles ne possédant pas d’ouverture manuelle ;
  • les surfaces et les objets touchés fréquemment doivent êtres régulièrement nettoyés ;
  • les sols de l’entreprise doivent également êtres nettoyés quotidiennement ;
  • les bureaux et chaises doivent êtres désinfectés chaque jour afin de garantir la sécurité.

Qu’en est-il des ventilateurs et climatiseurs ?

Les climatiseurs et ventilateurs font l’objet d’un contrôle régulier et strict. Le flux d’air ne doit pas être généré vers les personnes et l’air circulant ne doit pas être recyclé. Aussi, les filtres à air doivent être nettoyés de façon régulière afin de garantir une filtration performante, en particulier sur le plan sanitaire.

La prise de température et test COVID-19 en entreprise, nouvelle mesure ?

Certaines entreprises veulent faire tester leurs employés en masse, cependant, selon le Ministère du Travail cette pratique est interdite. En effet, le test de dépistage de COVID-19 ne se fait que sur avis médical, en particulier pour le test PCR qui est le plus fiable.

En ce qui concerne la prise de température, elle est également déconseillée par le Ministère du Travail, mais n’est pas interdite. Mais, l’employeur ne peut pas obliger ses salariés à se soumettre à la prise de température, ces derniers ont tout à fait le droit de refuser.

Autres articles :

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!