Créer son entreprise

Les démarches d’une création d’entreprise

Les démarches d’une création d’entreprise

La création d’une entreprise est une démarche assez fastidieuse. Il faut connaître les différentes étapes en allant de l’administration au financement de son projet. Il est tout de même important de demander conseils auprès d’un organisme spécialisé pour réussir la création de votre entreprise. Mais qu’en est-il des aides à la création d’entreprise ? Faisons le point. 

Création d’entreprise : la phase de conception

Avant de sauter le pas, sachez que l’ouverture d’une entreprise débute par la phase préliminaire : la recherche du concept. Monter un projet n’est pas une chose évidente. Encore faut-il que l’on élabore un business plan avant de passer par d’autres étapes. Lors de la phase de conception, le dirigeant doit : 

  • Etudier le marché.
  • Connaitre sa position par rapport aux concurrents.
  • Evaluer l’offre et la demande.

C’est en étudiant l’offre et la demande que vous pourrez choisir sur quel marché vous vous positionnerez. C’est un détail qui a son importance lors de la phase de conception de votre projet. Ensuite, vous étudiez la concurrence. 

Si vous envisagez par exemple d’intégrer le secteur santé, plus précisément, la fabrication et vente de semelle orthopédique, vous devez estimer le nombre de concurrents et évaluer leur degré de popularité. Ainsi, l’objectif est de :

  • Augmenter la visibilité de son enseigne ou de sa marque.
  • Viser une clientèle plus large.
  • Proposer mieux que les concurrents.
  • Proposer des solutions et non des options.

La phase de lancement

Pour lancer la création d’une entreprise, il faudrait passer d’une étape à l’autre sans pour autant faire l’impasse sur les démarches juridiques. 

Le choix du statut juridique

Il s’agit d’une étape essentielle qui détermine la structure de son entreprise au niveau juridique et fiscal. Il existe plusieurs statuts juridiques notamment : 

  • SARL :
  • SAS.
  • EURL.
  • SASU.
Lire aussi :   Portage salarial : quel est l’intérêt ?

L’immatriculation au CFE

Une fois que vous avez entamé la démarche juridique, vous devez ensuite : 

  • Rédiger les statuts de votre société
  • Déposer les fonds.
  • Faire une évaluation en nature de votre capital social.
  • Faire un publication d’annonce légale de la constitution de votre entreprise.

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à vous enregistrer au registre du CFE pour l’immatriculation de votre société. Vous devez constituer un dossier complet pour valider votre enregistrement. 

Il est important dans ce cas de faire une domiciliation d’entreprise si vous êtes en France. Fournir une adresse administrative et fiscale est en effet important pour l’immatriculation de votre société. Cela dit, cette solution conviendrait aux micro-entreprises. 

Les aides à la création d’entreprise

Il existe bien des aides financières que vous pouvez prétendre pour alléger vos impôts et générer des exonérations sociales. Cependant, il ne faut pas tout confondre. L’Etat accorde des aides financières aux :

  • Statut jeune entreprise ou JEI.
  • Chômeurs et demandeurs d’emploi.
  • Créateurs d’entreprise.

Pour la création d’entreprise, cela va aussi dépendre du statut du dirigeant.

Si vous êtes chômeur, vous bénéficierez de :

  • L’ARE ou maintien des allocations chômage ou RSA. Le RSA devient la prime d’activités.
  • L’ARCE ou versement des allocations chômage.
  • Le congé pour la création d’entreprise.

Si vous êtes créateur d’entreprise, vous bénéficierez du prêt à taux zéro ou le dispositif NACRE. Il s’agit d’un Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d’entreprise. Cette forme d’aide permet de créer une société pour les entrepreneurs éligibles à l’offre. Cette forme d’aide est proposée en trois phases : 

  • Aide au montage du projet.
  • Aide au financement.
  • Accompagnement au développement de l’entreprise d’une durée de 3 ans.

Outre l’aide sociale, il est aussi important de prendre en compte les autres formes d’aides notamment les aides fiscales.

Les aides fiscales sont vraiment indispensables pour réduire votre impôt sur le revenu et de déduire les intérêts d’emprunt pour investissement dans la société. 

Lire aussi :   Qui propose de la vente de mobilier de bureau d'occasion ?

Ainsi, avant de créer votre entreprise, mieux vaut connaître toutes les étapes à entreprendre et de tirer meilleur profit des aides financières et des aides fiscales.   

Post Comment

Entreprendre-france.fr