Créer son entreprise

Comment choisir une mutuelle adaptée au TNS (Travailleurs Non Salariés) ?

Comment choisir une mutuelle adaptée au TNS (Travailleurs Non Salariés) ?

La mutuelle TNS est une assurance santé réservée à tous les travailleurs n’ayant pas le statut d’employé. Elle prend en compte notamment les commerçants, les artisans, les auto-entrepreneurs, les restaurateurs et ceux qui exercent les professions libérales. Bien qu’elle ne soit pas obligatoire, la complémentaire santé peut servir à compléter les remboursements de la Sécurité sociale. 

Cependant, au moment d’y souscrire, le choix se révèle parfois difficile. Cela est dû au nombre important de structures proposant ces services et de la diversité des garanties. Pour faire un meilleur choix, il existe un certain nombre de facteurs à prendre en compte. 

Les étapes-clés pour trouver une mutuelle TNS 

La fonction première d’une mutuelle pour TNS est la prise en charge du ticket modérateur. Celui-ci est la somme qui doit être payée par l’assuré après remboursement des frais de santé faite par la Sécurité sociale. L’assurance TNS s’occupe ainsi des postes de santé selon le degré de remboursement défini lors de la souscription du contrat. 

Pour trouver la mutuelle qui convient à son statut de travailleur non salarié, il importe d’organiser sa recherche autour de certains points. Ceux-ci se présentent sous forme de trois étapes à suivre. 

La prospection 

La première phase du choix d’une complémentaire santé TNS est la prospection. Elle consiste dans un premier temps à recenser les offres des organismes proposant des services liés à son statut. Dans un second temps, elle permet d’étudier les garanties qu’ils proposent. À l’issue de l’analyse, il sera question de choisir toutes les offres qui semblent intéressantes et qui ont trait à sa situation. 

 

Le tri des prestations

Après le choix des offres intéressantes, vient maintenant l’étape du tri. Celle-ci consiste à classer les prestations suivant leur importance. Autrement dit, il s’agira de séparer celles qui sont indispensables des moins importantes. Sachez que le tri doit être fait en fonction des besoins réels. Il n’est pas alors conseillé de choisir une formule, si elle ne présente pas d’utilité conséquente.

Pour cela, il faudra tenir compte des taux de remboursement liés aux consultations, à l’hospitalisation, aux médicaments et à la chirurgie. En outre, il importe de considérer le délai de carence et le délai de franchise proposé dans les prestations. Le premier est le temps au cours duquel l’assuré paie des cotisations sans pouvoir bénéficier des garanties. Il peut durer 1 à 12 mois. 

Lire aussi :   Micro-entrepreneur : quelles sont les aides disponibles pour se lancer ?

Le deuxième délai est la période séparant la déclaration du mal et le premier versement des indemnités. Il peut aller de 4 à 12 semaines. Pour finir, il faut prêter attention à la possibilité de profiter du tiers payant dans les offres. Ainsi, le futur assuré ne sera pas obligé de faire une quelconque avance sur les frais de santé.

La comparaison 

Cette dernière étape consiste à comparer les contrats jugés indispensables au niveau de la phase précédente. L’objectif de la comparaison est de trouver le tarif qui convient le mieux à la situation du futur assuré. Pour ce faire, il est possible d’utiliser un comparateur en ligne. Cet outil facilite le choix en regroupant dans son serveur un grand nombre d’assurances santé en fonction de plusieurs critères. 

Il revient maintenant au futur assuré de sélectionner celle qui lui est adaptée tout en comparant les prix. Rappelons qu’il faut veiller à la légitimité du comparateur choisi, car certains sont détenus par des partenaires de structures de prévoyance. 

Par ailleurs, un autre moyen par lequel il est possible de trouver une bonne mutuelle est de contacter un courtier en assurance. Étant un professionnel du domaine, il possède toutes les aptitudes pour suivre étape par étape un travailleur non salarié dans ses recherches. Il pourra aussi lui proposer en fonction de sa situation, la complémentaire santé qui lui correspond.

 

 

Les différents types d’assurance santé pour TNS

Il existe deux types de contrats mutuelle santé pour les travailleurs non-salariés. Il s’agit des contrats individuels et des contrats famille.

Les contrats individuels 

Ce type d’assurance santé concerne les travailleurs indépendants qui fonctionnent seuls. Il leur permet de s’assurer individuellement, mais aussi leur offre la possibilité d’inclure leur conjoint et leurs enfants. Il leur donne aussi l’opportunité de définir le niveau de garantie pour l’ensemble des individus inclus dans leur contrat. 

Pour tarifer le contrat individuel, l’assureur tient compte de l’âge des personnes assurées. Il considère aussi les différentes garanties souscrites. Notez également que son tarif évolue annuellement sur la base de l’âge et du nombre de bénéficiaires. 

Les contrats famille

Ce type de contrat mutuel TNS permet de faire assurer toute une famille. Cela est possible quelle que soit la proportion des ayants droits. Autrement dit, son tarif demeure identique pour n’importe quel nombre (deux, quatre, six, etc.) de bénéficiaires. 

Par la même occasion, elle prend en compte les gérants majoritaires (dirigeants) qui ne sont pas salariés dans leurs entreprises. Le coût de la souscription à ce contrat est indépendant de l’âge. De plus, il n’évolue pas chaque année comme le contrat individuel. Toutefois, il est sujet à une indexation estimée à 2 % l’an. 

Lire aussi :   Quels sont les atouts d'une legaltech pour sa société en ligne ?

Les contrats Madelin 

En dehors des contrats suscités, il a été mis en place le 11 février 1994 une loi nommée contrat Madelin. Celui-ci a été fait dans le but d’avantager les travailleurs non-salariés en termes d’assurance chômage, de retraite ou de prévoyance. 

Il leur permettait aussi de combattre la précarité sanitaire avec la souscription à des mutuelles santé. Pour y arriver, la loi Madelin leur donnait la possibilité de déduire leurs cotisations mutuelle TNS de leurs impôts. 

Ces contrats étaient particulièrement bénéfiques pour les familles nombreuses. Cela s’explique par le fait que le montant de la prime reste inchangé quel que soit le nombre de personnes ayants-droits. En dehors du bénéfice fiscal, il est avantageux surtout pour la prise en charge des dépenses liées aux problèmes de vue. Il en est de même des frais de prothèses auditives et des indemnisations suite à des arrêts de travail. 

Cependant, ce contrat n’est plus d’actualité depuis octobre 2020. À sa place, il a été instauré le Plan Épargne Retraite (PER). Pour être maintenant mieux assuré, il est conseillé de souscrire à la fois à :

  • un contrat d’assurance ;
  • une complémentaire santé retraite ;
  • une prévoyance ;

Sachez que la possibilité a été donnée aux souscripteurs du contrat Madelin de transférer leurs argent déjà versé sur un compte PER.

 

Les garanties auxquelles souscrire pour un travailleur non salarié

En général, toutes les assurances santé TNS ne disposent pas des mêmes garanties et des mêmes niveaux de remboursements. Pour souscrire à une assurance, il importe de choisir des garanties adaptées à sa situation. Celles-ci peuvent couvrir les frais de :

  • consultations chez un médecin-généraliste ou spécialiste ;
  • coins dentaires ;
  • hospitalisation ;
  • achat des médicaments ;
  • optique ;
  • imagerie médicale ;
  • médecines douces ;
  • assistance.

Il y a également la garantie prévoyance vieillesse qui concerne plus les artisans et ceux en professions libérales. Pour information, les assureurs proposent trois niveaux de garanties à savoir : 

  • la garantie de base ;
  • la garantie intermédiaire ;
  • la garantie complète.

La garantie de base prend en charge les frais de santé en considérant 100 % du tarif conventionné établi par la Sécurité sociale. Par contre, celle qui est intermédiaire rembourse les dépenses avec un taux allant jusqu’à 400 %. En ce qui concerne la garantie complète, elle couvre les montants de santé pour leur coût réel. 

En résumé, choisir la mutuelle idéale pour un travailleur indépendant revient à souscrire à une assurance adaptée à ses besoins. Comme critère de sélection, il faut considérer la profession du futur assuré, le nombre de bénéficiaires et leurs âges. Le type de contrat préféré et les garanties souhaitées sont aussi des points essentiels à prendre en compte. 

 

Post Comment

Entreprendre France